Photo Claude HEYM
Photo Claude HEYM
 

Vivre dans une maison alsacienne



L'entrée de la maison ou « Hüsehre », assez vaste, commande toutes les pièces : au fond la cuisine, sur la rue la « Stub » et son alcôve, et sur l'arrière la « Kleinstub ».

L'entrée est pavée de grandes dalles de grès le coffre de mariage et la rampe d’ escalier à balustres attestent de la position sociale de la famille

Le sol est en grès des Vosges, alternativement rose et gris, carrelé ou dallé, les murs, enduits ou recouverts de papier peint, sont ponctués de portes moulurées ou décorées de peintures polychromes à inscriptions. L'escalier de bois qui permet d'accéder aux chambres en constitue l'élément décoratif majeur, avec sa rampe à balustres tournés, de section carrée ou à planchettes découpées en doubles tenailles. Le départ est somptueusement sculpté de moulures en volutes, de frises de fleurs et de rosaces.

Autrefois on plaçait dans l'entrée, le long des murs, les bancs à gibet et les bancs-coffres où l'on rangeait les ballots de lin, de chanvre ou les réserves de bois de chauffage. De nos jours, elle est devenue une pièce de prestige. On y trouve de beaux meubles de famille : un coffre de mariage polychrome daté et marqué, un vieux rouet garni de rubans, un miroir traditionnel. Les sabots crottés, les vieux vêtements de travail accrochés à la rampe, (les paniers de pommes de terre, de noix, de fruits juste cueillis, ont disparu au profit d'un décor plus « bourgeois ».

 

La Stub

Clef de voûte de la vie familiale, la salle commune, ou « Stub », concentre un ensemble d'éléments fonctionnels et symboliques nécessaires à la vie domestique. Pièce d'usage quotidien, bien que l'on n'y cuisine pas, elle est aussi un lieu de parade, symbole d'une lignée.

D'abord pièce à manger, elle possède une table, entourée de sièges.

 

Dans dans la stub, la table de coin sert aux repas familiaux. Elle peut parfois être complétée d'une table à abattant, le grand poêle de faïence assure nuit et jour, le confort de tous

 

Rectangulaire, celle-ci se trouve traditionnellement située sur la rue, dans le coin du mur pignon. La hiérarchie des places, l'ordonnancement du service, sont strictement déterminés. Dans le coin opposé, se trouve le buffet à deux corps superposés. Le corps inférieur contient le linge de table, d'usage quotidien en Alsace, et le corps supérieur, la vaisselle.

La « Stub » est aussi la pièce à vivre où la famille se tient le plus souvent réunie, surtout pendant les veillées. Elle constitue enfin la pièce à dormir du couple des maîtres de maison. Les lits nuptiaux se font face dans l'alcôve. Un coffre à linge, une armoire intégrée, complètent les possibilités de rangement. L'époux dort du côté de la rue et l'épouse, plus protégée, sur la cour.

C'est enfin une pièce destinée à attester le rang de la famille dans la communauté villageoise. Les plafonds caissonnés, les murs lambrissés, les boiseries, la galerie ajourée de l'alcôve, les meubles assortis en noyer ou en sapin polychrome, marqués aux nom et prénom de l'épouse et à la date de son mariage, composent un ensemble harmonieux. Après la Seconde Guerre mondiale la « Stub » a été définitivement abandonnée pour devenir une pièce réservée aux grandes fêtes familiales.

 

La cuisine

La cuisine est située au fond de la maison, sur la façade arrière et prend jour sur l'étroite venelle qui la sépare de la construction mitoyenne. Elle constitue tout d'abord la pièce à eau. Pour satisfaire à cet usage bien spécifique, le sol est recouvert de dalles de grès, plus récemment de carrelage.

Autour de l’évier de pierre maintenant alimenté en eau courante, sont disposés, sur des étagères, les différents produits et ustensiles nécessaires à la cuisine

L’eau nécessaire aux activités culinaires était autrefois amenée dans des seaux, à partir du puits situé dans la cour. De nos jours l'eau courante arrive directement sur l'évier de grès qui n'a pas changé.

Mais la cuisine est aussi la pièce des feux. Tous les foyers de la maison sont regroupés, le long du mur à feu, sous une vaste hotte qui collecte les fumées et les vapeurs : l'entrée du poêle de la « Stub », la grande cuisinière maçonnée qui sert à cuire les repas, le foyer pour la nourriture des animaux et l'entrée du four à pain, dont la voûte elle-même est construite à l'extérieur. La grand-mère, veille à charger le poêle et à éteindre les lanternes, lampes à huile et bougeoirs que l'on dépose pendant le jour sur le foyer.

Les meubles de rangement sont rares et les gros récipients en grès : pots à saindoux, à vinaigre, reposent directement sur le sol. Les ustensiles à manche, écumoires, louches, cuillères à pots en fer ou en cuivre, sont suspendus sous la hotte, au-dessus de la cuisinière.

Des planches rudimentaires, fixées le long des murs, supportent les plats et pots de service. Une étagère basse, près de l'évier, abrite les seaux d'eau fraîche. On remarque aussi l'absence quasi totale de table et de chaises. En effet on ne mange jamais à la cuisine et les femmes y travaillent debout, avec pour seul appui l'évier ou la cuisinière.

 

La salle de bain

Dans une ferme alsacienne, la salle de bains incarne la modernité. Elle n'existait pas, à l'origine, dans le dispositif de l'habitation, faute d'eau courante et de préoccupations d'hygiène. Mais elle apparaîtra entre les deux guerres dans les fermes les plus aisées.

La pièce du premier étage, entre les deux chambres, paraît la mieux adaptée à cet usage. Située juste au-dessus de la cuisine, elle peut être raccordée de la manière la plus directe et la plus économique au réseau sanitaire. Par ailleurs, la chaleur dégagée par le conduit de cheminée qui passe obligatoirement dans cette pièce, suffit en général à la chauffer.

En matière de décoration, outre les impératifs dictés par l'usage de l'eau et des appareils sanitaires, et en l'absence de modèle traditionnel, tout est possible dans les limites du bon goût et d'une certaine sobriété. L'association de carrelage et de portes anciennes de récupération intégrant baignoire, lavabo et placards, constituent une solution en harmonie avec l'ensemble de la maison. Les carreaux de terre cuite émaillée seront préférés aux carreaux anciens qui, du fait de leur porosité, posent des problèmes d'entretien. Néanmoins, on évitera les matériaux d'imitation ou de composition synthétique comme contraires à l'esprit même d'un aménagement rustique.

 

La pièce atelier

Dans la plupart des villages, souvent une des pièces est affectée à la profession du maitre de maison. C’est souvent le cas pour les tisserands, les potiers, les cordiers…

.

Photo de Claude HEYM

 

Notre devise:

 

Conserver le passé,

dans le présent,

pour pouvoir le transmettre

au futur

 

 

Pour nous trouver

 

 

Association

Le Vieil Erstein

Un rund um's Kanton

 

Adresse

1, Place de l'

Hôtel de Ville

67150 - Erstein

 

06 86 56 40 68

 

 

Association

pour la préservation

et la conservation

du patrimoine culturel

et traditionnel

d' Erstein

 

.

Devenir membre

Vous souhaitez

devenir membre ?

C'est très simple : utilisez

notre formulaire de contact

pour obtenir davantage

d'informations. 

Nous serions ravis de pouvoir

vous souhaiter très bientôt

la bienvenue dans notre

association.

Nous vous attendons

avec impatience !

 

 

Ce site a été créé le

1er novembre 2012

par son webmestre

et propriétaire

Jean Louis Eschbach

 

 

 

déja

visiteurs

 

 

 

 

Communiqués

 

L'Assemblée générale ordinaire de l'exercice 2016 a eu lieu le

17 Mars 2017

à 20hoo

à la Salle Hanfroest

(près du stade)

 

Nous avons un nouveau Président

Guy HANSEN

 

 

 

ooOoo

 

 

Participation aux

Journées Européennes du Patrimoine

les 16 et 17 Septembre 2017

à Erstein

 

 

ooOoo

 

 

 

L'association a le plaisir de vous révéler qu'au courant de l'année 2017 elle va éditer un livre qui fait suite et finalise notre exposition "Mémoires du mondre agricole  d'Erstein" de 2014.

 

Nous vous tiendrons au courant de l'évolution de ce projet et de la probable souscription qui va être annoncée et lancée lors de  notre AG.

 

La date de parution est prévue pour les journées du patrimoine

 

 

 

ooOoo

 

 

Projets de la

nouvelle équipe

 

 

Un projet d'exposition à l'Etapenstall est à l'étude pour la saison 2018-2019 Le thème serait en relation avec la conception de la maison à colombage

 

 

ooOoo

 

 

Un projet de refonte de notre site internet est en cours de réflexion et débouchera sur une nouvelle proposition au courant  2018

 

 

ooOoo

 

 

Un projet de permanence mensuelle est à l'étude dans le but de rendre notre équipe dirigeante plus proche de la base et, par la même, de créer une nouvelle synergie.

 

 

ooOoo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Stop limite

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le Vieil Erstein - Ersteiner Flecken