Photo Claude HEYM
Photo Claude HEYM
 

 

L’âme de la maison alsacienne

 



L'Alsace est au cœur de l'Europe et aux carrefour des influences culturelles. Elle rassemble une multitude de traditions et de compétences qui se retrouvent dans la manière de concevoir l'habitat.

 

La typicité des maisons alsaciennes est mondialement connue. Ce qui l'est moins c'est l'âme de ces maisons. Entrons à l'intérieur de celles ci et découvrons les pièces à vivre, le mobilier, les accessoires de tous le jours, tout ce qui concours à la qualité de vie alsacienne.

 

Ouvrons donc la porte du bonheur....



Les matériaux qui donnent le ton de l’intérieur

 Les sols en bois et en carrelage

 



Traditionnellement le sol de la cuisine, et parfois de l'entrée, est dallé de grès ou de granit. Celui de l'arrière-cuisine est en terre battue. Les dalles de pierre ont été peu à peu remplacées par du ciment ou un carrelage plus moderne, sauf dans quelques maisons modestes ou attachées à la tradition.

 .

 

 

 

 

Le parquet de la stub posé à joints vifs, est cloué sur les lambourdes. A noël, le sapin fait partie du décors.

Dans les pièces d'habitation, « Stub » au rez-de-chaussée et chambres à l'étage, les sols sont recouverts d'un parquet en sapin à larges lames. Ces planchers ne sont pas ajustés à rainures et languettes, mais simplement joints à vif, cloués ou chevillés sur les lambourdes. Jadis ils étaient lavés et brossés très souvent. Les ménagères y jetaient du sable pour retenir la boue et les saletés que l'on apportait de la cour. Avant de le balayer elles l'arrosaient avec une poterie spéciale, percée d'un trou. De nos jours, ils sont soigneusement cirés et l'on quitte ses sabots avant d'entrer.

Les cloisons en lambris



Dans la "Stub", les murs sont recouverts de lambris jusqu'au niveau des appuis de fenêtres ou sur toute la hauteur de la pièce. Composés de panneaux de chêne, de noyer, de merisier ou de sapin, sculptés de moulures de style Louis XV ou Louis XVI, ils sont teintés au brou de noix et cirés.



Une cloison de bois isole les deux lits de la Stub. Elle comporte deux ouvertures, un armoire et une horloge intégrée dans le style des lambris qui recouvrent les murs.

L'alcôve occupe une place particulière. Cette cloison en bois qui isole un espace d'intimité destiné aux maîtres de maison comporte deux larges portes encadrées de montants et d'une traverse haute ajourée. Elle est construite en noyer, en merisier, ou plus modestement en sapin, gravée à plat ou sculptée en relief. Entre les deux ouvertures fermées d'un rideau se trouve une armoire ou une horloge intégrée dont les panneaux reproduisent les motifs des lambris. Dans le Sundgau l'alcôve, composée d'une cloison complète, en partie ajourée, et fermée par une porte surélevée, à deux battants, s'apparente aux lits clos bretons.

 

Aucune des cloisons ne constitue un mur porteur et seul le mur à feu offre une certaine résistance. Aussi la tentation est grande, de nos jours, de les abattre pour ne conserver que de vastes pièces à vivre au rez-de-chaussée.

 

 

Les poutres et les plafonds

 

 

Les plafonds bas des maisons paysannes sont à poutres apparentes avec plancher sur solives, et plus récemment garnis d'un hourdis de plâtre sur lattis de sapin.



Les poutres sont moulurées, teintées en brun foncé ou peintes en faux bois, en blanc ou en gris. Ce plafond peut être recouvert de panneaux ou, dans le vignoble d'une boi­serie moulurée, plaquée sous les solives, constituant des caissons à motifs décoratifs. Une corniche très saillante, à fleur de solivage, sert d'étagère pour ranger des livres ou des assiettes décorées.

 

Dans les Vosges, les poutres du pourtour sont souvent munies de lattes chevillées qui ménagent des niches de rangement. Parfois les plafonds sont peints de motifs décoratifs : rinceaux, feuilles d'acanthe à la Renaissance, rameaux noirs ou ocre sur fond blanc, légèrement bleuté au XVIIe siècle, puis motifs linéaires, rosaces, coeurs affrontés peints à la détrempe en jaune, blanc et bleu. Cette coutume s'est perpétuée.

 

jusqu'au XXe siècle puisque l'on trouve encore, dans certaines « Stub », des plafonds peints en style Art nouveau, ou « Buxtehude », du nom de la localité allemande où les artisans étaient invités à faire des stages. Leur décor à l'huile, composé de fleurs stylisées, de rinceaux et de filets d'encadrement de pur style 1900, a bien résisté à tous les nettoyages de printemps.

 

La mode consista ensuite à cacher les solives appa­rentes sous un faux plafond fait de fines lattes de sapin enduites de plâtre et chargé d'une masse compacte de paille et d'argile. Cette garniture de torchis n'a pas survécu à la vogue récente du style rustique.

 

Les rangements intégrés

 

Dans la "Stub" on utilise de nombreux meubles intégrés dans les cloisons, assortis au lambris. Le plus important d'entre eux est l'alcôve avec son armoire qui s'ouvre à la fois du côté de la chambre et de la salle commune et sert de penderie et d'armoire à linge.

 

La façade donnant sur la « Stub » est toujours d'une menuiserie soignée, alors que le côté intime est en sapin, sans décor. L'alcôve peut contenir aussi un boîtier d'horloge, généralement en bois fruitier.

 

Le buffet de coin est intégré dans les lambris. En noyer, merisier ou sapin polychrome, il est assorti à l'ensemble des boiseries et se compose généralement de deux corps superposés. Un compartiment ouvert, appelé « Keller » (cave), sépare les deux éléments. Le corps supérieur peut être remplacé par une série d'étagères disposées en ordre décroissant.

 

 

 

 

 

 

 

Buffet de coin en sapin polychrome. La partie supérieure y compris la « cave», contient la vaisselle, la partie inférieure, le linge de table.



Dans les encoignures se logent de petites armoires à une porte, accrochées en hauteur. Lune en particulier, appelée « Coin du Bon Dieu », décorée d'un crucifix ou du monogramme du Christ et qui contient les titres de propriété, une Bible de famille et des livres de prière, tient lieu d'autel familial.

 

 

(Suite)

Photo de Claude HEYM

 

Notre devise:

 

Conserver le passé,

dans le présent,

pour pouvoir le transmettre

au futur

 

 

Pour nous trouver

 

 

Association

Le Vieil Erstein

Un rund um's Kanton

 

Adresse

1, Place de l'

Hôtel de Ville

67150 - Erstein

 

06 86 56 40 68

 

 

Association

pour la préservation

et la conservation

du patrimoine culturel

et traditionnel

d' Erstein

 

.

Devenir membre

Vous souhaitez

devenir membre ?

C'est très simple : utilisez

notre formulaire de contact

pour obtenir davantage

d'informations. 

Nous serions ravis de pouvoir

vous souhaiter très bientôt

la bienvenue dans notre

association.

Nous vous attendons

avec impatience !

 

 

Ce site a été créé le

1er novembre 2012

par son webmestre

et propriétaire

Jean Louis Eschbach

 

 

 

déja

visiteurs

 

 

 

 

Communiqués

 

L'Assemblée générale ordinaire de l'exercice 2016 a eu lieu le

17 Mars 2017

à 20hoo

à la Salle Hanfroest

(près du stade)

 

Nous avons un nouveau Président

Guy HANSEN

 

 

 

ooOoo

 

 

Participation aux

Journées Européennes du Patrimoine

les 16 et 17 Septembre 2017

à Erstein

 

 

ooOoo

 

 

 

L'association a le plaisir de vous révéler qu'au courant de l'année 2017 elle va éditer un livre qui fait suite et finalise notre exposition "Mémoires du mondre agricole  d'Erstein" de 2014.

 

Nous vous tiendrons au courant de l'évolution de ce projet et de la probable souscription qui va être annoncée et lancée lors de  notre AG.

 

La date de parution est prévue pour les journées du patrimoine

 

 

 

ooOoo

 

 

Projets de la

nouvelle équipe

 

 

Un projet d'exposition à l'Etapenstall est à l'étude pour la saison 2018-2019 Le thème serait en relation avec la conception de la maison à colombage

 

 

ooOoo

 

 

Un projet de refonte de notre site internet est en cours de réflexion et débouchera sur une nouvelle proposition au courant  2018

 

 

ooOoo

 

 

Un projet de permanence mensuelle est à l'étude dans le but de rendre notre équipe dirigeante plus proche de la base et, par la même, de créer une nouvelle synergie.

 

 

ooOoo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Stop limite

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le Vieil Erstein - Ersteiner Flecken