Photo Claude HEYM
Photo Claude HEYM
 

.

 

 

 

.

Photo Musée alsacien Strasbourg

 

 

.

 

 

 

.

 

 

LA DEMEURE RURALE DE LA PLAINE D'ALSACE: GÉNÉRALITÉS

 

Les différentes formes d'habitat en Alsace permettent de distinguer deux genres très opposés : l'habitat de la montagne et des vallées d'une part, et de l'autre celui de la plaine.

  •  D'un côté, une maison austère et trapue à plan rectangulaire ou carré, construite en moellons recouverts d'un enduit, avec pour ornementations l'arc surbaissé de la porte cochère et les encadrements et linteaux de pierre des portes et des fenêtres.
  • De l'autre, une maison à colombage, donnant généralement sur une cour. La différence entre le colombage et l'appareil de pierre n'a pas toujours été aussi évidente que de nos jours (les poutres n'étaient pas toujours dénudées). Cependant certains traits différentiels restent visibles et permanents : importance de la hauteur des toits des maisons de plaine, luxuriance et fantaisie de leur décor.

Contrairement à d'autres régions de l'hexagone, l'habitat alsacien typique (excepté en zone de montagne) n'est jamais isolé mais, au contraire, fortement regroupé à l'intérieur de bourgades souvent très rapprochées les unes des autres. On distingue deux types principaux de villages en Alsace : le " village rue " qui s'allonge de part et d'autre d'une unique rue et le " village tas ", très ramassé sur lui-même, pelotonné autour de l'église et de son cimetière.

 

Autres particularités, chaque maison du village garde son indépendance, les maisons ne se touchent point l'une l'autre, mais elles sont toutes séparées par un passage (Schlupf).

Les exploitations agricoles sont alignées le long de la rue, et leurs bâtiments sont disposés en U autour d'une cour fermée par un grand portail.



 

La maison d'habitation, à de rares exceptions près, présente sur la rue son côté le moins large, le mur pignon. L'entrée se trouve sur la façade la plus longue qui donne sur la cour où se répartissent les bâtiments d'exploitation.

La répartition des différents espaces de la maison est presque toujours la même. La porte d'entrée donne sur un petit hall sur lequel s'ouvre en face la cuisine et de part et d'autre les pièces de séjour, la Grosstub et la Kleinstub.

Un escalier mène à l'étage où sont aménagées les chambres des enfants, chauffées uniquement par le conduit de cheminée.

 

 

MATÉRIAUX DE LA MAISON ALSACIENNE


L'utilisation de matériaux locaux caractérise les maisons traditionnelles. En Alsace, le bois et le limon argileux sont mis en oeuvre selon une technique de construction introduite il y a plus de sept mille ans par les premiers agriculteurs.

 

La pierre

Bien que la maison de plaine puisse se définir comme une construction de bois et d'argile, la pierre extraite par exemple des carrières de calcaire de Bouxwiller ou de grés de Petersbach n'est pourtant pas absente.

  • On la retrouve sous forme de moellons dans les soubassements en grés dont la hauteur varie en fonction de l'époque de la construction et de l'importance de la cave qui est nettement plus haute en pays de vignoble que dans la plaine.
  • On la retrouve aussi sous forme de pierres taillées pour l'édification des marches du perron ou d'encadrement de portails.

Le bois

La maison alsacienne se caractérise par l'importance prépondérante du bois non seulement pour la charpente mais encore et surtout pour les murs, les cloisons intérieures, les revêtements de certaines parois, les planchers, les escaliers. C'est vraiment une maison " à pans de bois "

Les essences de bois utilisées, exclusivement autochtones, sont principalement le chêne, matériau noble des maisons les plus aisées, le sapin, et plus rarement l'orme et le pin sylvestre... Le bois a toujours constitué l'investissement de base de la construction d'une maison alsacienne si bien que dès le Moyen Âge, des dispositions légales permettent de s'en procurer à moindre frais. Le bois a été utilisé jusqu'à une époque récente au détriment des briques maçonnées connues depuis l'occupation romaine. Le bois très abondant en Alsace a donné naissance à une importante communauté de charpentiers.

 

Le torchis

Les panneaux (Spiegel) compris entre les différents pans de bois composant l'ossature des murs sont comblés par du torchis. C'est un mélange de terre limoneuse, de sable, de chaux, d'eau et de pallie hachée auquel on ajoute même de temps à autre du crin de cheval ou des poils de bovins.

 

II est appliqué contre un fond constitué :

  • soit de planches de bois (palançons)
  • soit d'un treillis de branchages (clayonnage).

 

Cette pâte est posée à la main selon plusieurs techniques, par exemple par petits paquets ou boudins. Sur la couche superficielle encore humide du torchis, on trace avec les doigts des figures géométriques ; si ces dessins sont très décoratifs, ils n'ont pas de rôle ornemental. Leur seule raison d'être est d'augmenter l'adhérence du crépi qui recouvre ensuite le torchis.

 

 



 

 

(Suite)

Photo de Claude HEYM

 

Notre devise:

 

Conserver le passé,

dans le présent,

pour pouvoir le transmettre

au futur

 

 

Pour nous trouver

 

 

Association

Le Vieil Erstein

Un rund um's Kanton

 

Adresse

1, Place de l'

Hôtel de Ville

67150 - Erstein

 

06 86 56 40 68

 

 

Association

pour la préservation

et la conservation

du patrimoine culturel

et traditionnel

d' Erstein

 

.

Devenir membre

Vous souhaitez

devenir membre ?

C'est très simple : utilisez

notre formulaire de contact

pour obtenir davantage

d'informations. 

Nous serions ravis de pouvoir

vous souhaiter très bientôt

la bienvenue dans notre

association.

Nous vous attendons

avec impatience !

 

 

Ce site a été créé le

1er novembre 2012

par son webmestre

et propriétaire

Jean Louis Eschbach

 

Communiqués

 

 

ooOoo

 

 

L'Assemblée générale ordinaire de l'exercice 2016 aura lieu le

17 Mars 2017

à 20hoo

à la Salle Hanfroest

(près du stade)

 

 

 

ooOoo

 

 

Participation aux

Journées Européennes du Patrimoine

les 16 et 17 Septembre 2017

à Erstein

 

 

ooOoo

 

 

 

L'association a le plaisir de vous révéler qu'au courant de l'année 2017 elle va éditer un livre qui fait suite et finalise notre exposition "Mémoires du mondre agricole  d'Erstein" de 2014.

 

Nous vous tiendrons au courant de l'évolution de ce projet et de la probable souscription qui va être annoncée et lancée lors de  notre AG.

 

La date de parution est prévue pour les journées du patrimoine

 

 

 

ooOoo

 

 

Un projet d'exposition à l'Etapenstall est à l'étude pour la saison 2018-2019 . Le thème serait en relation avec la conception de la maison à colombage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            Déjà

          visiteurs

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le Vieil Erstein - Ersteiner Flecken