Photo Claude HEYM
Photo Claude HEYM
 

.

 

Ballade dans les villages du

BRUCH DE L'ANDLAU

une des dernières régions naturelles de l'Alsace

Auteurs :  Bruckert J. - Fischer A. - Foessel D.

Gresser G. - Guidat R. - Kappler K. - Zaegel JP.

 

.

Structure

Etymologiquement "Bruch" vient ,de "brechen" et signifie "cassure", "affaissement".

En effet, cette zone naturelle située entre LIPSHEIM au Nord et STOTZHEIM au Sud, s'étendant du piémont des Vosges jusqu'à la RN 83, résulte d'un vaste mouvement géologique.  Ledit mouvement nous permet d'affirmer que ce terroir est un véritable caléidoscope de l'Alsace.

Une coupe transversale de cette région nous donne, d'est en ouest:

  • la riche plaine agricole loessique,
  • le marécage parcouru de nombreaux ruisseaux et rivières,
  • le piémont des Vosges et les riches vignobles.

Le mot BRUCH peut désigner également une région où la nappe phréatique a remonté. Il résulte de cette remontée de la nappe phréatique la formation d'un marais, au moins saisonnier. Mais, depuis les travaux de rectification du Rhin, commencés en 1816, la nappe phréatique baissant, les caractères strictement marécaeux s'estompent. Il faut néanmoins signaler que depuis quelques années les inondations se font de plus en plus fréquentes et durables.

La rivière phréatique du Bruch est l'Ergelsen, riche de sa faune aquatique spécifique (truites, lottes d'eau douce...). Le  Bruch est en outre traversé par l'Andlau, rivière qui prend sa source dans le massif du Champ du Feu pour se déverser dans l'Ill.

Sur le pourtour du marécage encore impénétrable il y a cent ans et hanté à l'époque par les maladies dites tropicales, une vingtaine de villages se sont établis comme autour d'un lac. Tous ces villages ont gardé leur caractère régional en restant par ailleurs marqués de leur propre histoire.

.

Un peu d'histoire

De la préhistoire jusqu'à l'an 1000 après Jésus-Christ, L'Alsace bénéficiait d'une période relativement sèche.

Les habitants de Hindisheim traversaient le Bruch pour ensevelir leurs défunts au cimetière de Feldkirch, près de Niedernai. Pour ce faire, ils avaient établi une levée de terre (Werb) large de près de six mètres et traversant tout le Bruch sur une hauteur de 50 à 70 cm au-dessus du niveau moyen des prés. La terre utilisée était prélevée de deux fossés situés de part et d'autre de ladite Werb.

De l'an 1000 jusqu'à 1860, s'étend une période relativement humide. Les habitants de Hindisheim se rendaient à l'église avec des échasses. A Westhouse, une rangée de dalles en bordure de la rue, parfois impraticable, permettait alors une certaine circulation.

La vie pastorale dans le Bruch était intense. Il y avait ainsi des bergers, des gar­diens de chevaux, vaches, porcs et oies. Ces gardiens, devant les multiples dangers qui les attendaient (loups, brigands...), étaient armés de pistolets.

Autre aspect de l'économie de ces villages : l'industrie du chanvre. Le rouissage de ces fibres se faisait dans des fossés appelés "Hanfgraben". Maintenues immefgées pendant une semaine en août par de gros moellons, les fibres du chanvre se libéraient, mais la pectine intercellulaire libérée par cette opération polluait déjà les rivières !

Le marécage, paysage relictuel, comportant des prés parsemés de nombreuses haies, propices au gibier, est un écosystème particulièrement allergique à la pénétration touristique. D'ailleurs, des alliés remarquables des Amis de la Nature se chargent très vite de dissuader les "intrus" de violer ce sanctuaire : moustiques et taons !

D'avenantes collines se dressent à la lisière Ouest du marais : le Gloeckelsberg et le Bischenberg. De ces promontoires, il vous sera loisible d'admirer la plaine d'Alsace et la cathédrale de Strasbourg. Certains villages du piémont des Vosges (Niedernai et Zellwiller) produisent un vin de qualité.

Eglises gothiques ou romanes, chapelles romantiques, calvaires ou "bildstock" ornent villages et chemins ruraux : l'art religieux est très développé dans le Bruch de l'Andlau, zone rurale où la superstition due au marécage et à la dure condition paysanne des temps passés subsiste cependant. Un procès de sorcières, relaté dans le "Blutbuch der Stadt Molsheim" (inquisition) s'est soldé par la condamnation à mort et l'abandon au bras séculier de plusieurs femmes de Hindisheim.

Cette belle région gagne à être connue en la parcourant à vélo. En effet, de belles routes peu fréquentées mènent le cyclotouriste avisé à la découverte de ces charmants villages nichés dans un écrin de verdure.

 

 

 

.

 

 

HIPSHEIM

 

Canton d'Erstein C.C. du Pays d'Erstein
Maire : Antoine Rudloff
830 hab. (2011) 184 hab./km2

Sobriquet des habitants: les Kaffebohnebrenner

 

 

 

Les premières mentions de ce village de la Scheer remontent au 8ème siècle. Ancienne propriété des chevaliers d'empire, Hipsheim fut sous la tutelle des Braun, Von Kageneck et Von Berstett.

L'histoire de HIPSHEIM est dominée par la présence du pèlerinage de Saint -Ludan situé à proximité de la RN 83. Selon la chronique, "Ludan », fils du duc d'Ecosse Hiltebold, au retour d'un pèlerinage en Terre Sainte, épuisé, il se reposa au pied d'un orme sur le territoire de Northus (Nordhouse), et s'y éteignit". Aussitôt, les cloches des villages environnants se mirent à sonner. Les curés des deux paroisses de Nordhouse voulaient chacun le corps du pèlerin. On décida donc de mettre la dépouille sur un attelage tracté par un cheval indompté et d'accorder la dépouille à l'église vers laquelle se dirigerait le cheval. C'est l'église Saint - Georges ou Scheerkirche qui fut choisie. C'est ainsi que naquit le pèlerinage de Saint- Ludan ou Scheerkirche. L'église fut détruite par les Suédois en 1632.

 

 

 

L'actuelle église paroissiale de Hipsheim fut reconstruite en 1723. Dans le village même est située la chapelle Saint-Vendelin.

 

 

 

 

A l'écart des voies de passage, Hipsheim offre de belles maisons à pans de bois des 18eme et 19eme siècles.

 

 

.

 

LIPSHEIM

 

Canton de Geispolsheim
Communauté urbaine de Strasbourg
Maire : René Schaal
2 486 hab. (2011) 501 hab./km2

Sobriquet des habitants: les Borscheridder

A proximité de la RN 83, dernier village du Bruch situé le long de l'Andlau, Lipsheim offre aux visiteurs de beaux alignements de maisons à pans de bois du 18ème et 19ème siècles (en particulier la rue du Général de Gaulle).

 

 

 

 

Autrefois Liutpoteshaim (9ème siècle), Lipsheim appartiendra à l'Evêché de Strasbourg après 1358, et ce dans le baillage de Dachstein.

 

 

.

Photo de Claude HEYM

 

Notre devise:

 

Conserver le passé,

dans le présent,

pour pouvoir le transmettre

au futur

 

 

Pour nous trouver

 

 

Association

Le Vieil Erstein

Un rund um's Kanton

 

Adresse

1, Place de l'

Hôtel de Ville

67150 - Erstein

 

06 86 56 40 68

 

 

Association

pour la préservation

et la conservation

du patrimoine culturel

et traditionnel

d' Erstein

 

.

Devenir membre

Vous souhaitez

devenir membre ?

C'est très simple : utilisez

notre formulaire de contact

pour obtenir davantage

d'informations. 

Nous serions ravis de pouvoir

vous souhaiter très bientôt

la bienvenue dans notre

association.

Nous vous attendons

avec impatience !

 

 

Ce site a été créé le

1er novembre 2012

par son webmestre

et propriétaire

Jean Louis Eschbach

 

Communiqués

 

 

ooOoo

 

 

L'Assemblée générale ordinaire de l'exercice 2016 aura lieu le

17 Mars 2017

à 20hoo

à la Salle Hanfroest

(près du stade)

 

 

 

ooOoo

 

 

Participation aux

Journées Européennes du Patrimoine

les 16 et 17 Septembre 2017

à Erstein

 

 

ooOoo

 

 

 

L'association a le plaisir de vous révéler qu'au courant de l'année 2017 elle va éditer un livre qui fait suite et finalise notre exposition "Mémoires du mondre agricole  d'Erstein" de 2014.

 

Nous vous tiendrons au courant de l'évolution de ce projet et de la probable souscription qui va être annoncée et lancée lors de  notre AG.

 

La date de parution est prévue pour les journées du patrimoine

 

 

 

ooOoo

 

 

Un projet d'exposition à l'Etapenstall est à l'étude pour la saison 2018-2019 . Le thème serait en relation avec la conception de la maison à colombage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            Déjà

          visiteurs

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le Vieil Erstein - Ersteiner Flecken