Photo Claude HEYM
Photo Claude HEYM
 

.

La rentrée dans les écoles primaires.

Photo issue d'un fond particulier

Un effectif stable.

Pour les écoles, primaires, l'effectif restera relativement stable. On peut même constater qu'en ce qui concerne l'école pro­testante, cet effectif va diminuer à la rentrée de 1968. Ceci provient essentiellement du fait que par suite de la réforme scolaire, tous les enfants qui atteignent l'âge de 11 ans seront admis en 6e au C.E.S. Il restera bien quelques éléments dans les classes terminales des écoles primaires, mais cet effectif sera très réduit.

Ces écoles ne connaîtront donc pas de difficultés majeures. Cependant, il ne faut pas oublier que deux classes de perfection­nement étaient installées jusqu'à présent dans l'école «POPP». Si le C.E.S. occupe entièrement cette école à la rentrée de 1968, il faut reloger ailleurs les deux classes en question. La solution de prime abord semble facile. En effet, par suite de la diminution des effectifs, une des trois classes de l'école protestante sera libre à la rentrée de septembre 1968. De plus, une classe est déjà libre au cours de l'année 1967/1968 dans l'école de filles. Nous avons donc une sorte d'égalité : les écoles primaires perdent deux classes dans l'école «POPP» et récupèrent deux classes, d'une part dans l'école protestante, et d'autre part dans l'école catholique de filles. Mais la solution n'est cependant pas si simple, car il n'est pas possible de séparer les deux classes de perfectionnement qui consti­tuent une unité pédagogique. Le choix est donc clair: ou bien reloger les deux classes de perfectionnement dans l'école protes­tante, et dans ce cas une classe de cette école devrait rejoindre l'école de filles, ou reloger les deux classes de perfectionnement dans l'école de filles, et dans ce cas une classe de cette école devrait être relogée dans l'école protestante actuelle.

Ensemble avec tous les dirigeants responsables des diverses écoles et des différentes confessions, la mairie s'est penchée sur ce problème pour trouver une solution satisfaisante.

 

L'école protestante:

une école de village au milieu d'une ville.

Au cours de ces discussions, nous avons d'abord essayé d'analyser la situation dans laquelle se trouvera l'école protestante à la rentrée de septembre 1968. Il y aura dans cette école 56 enfants âgés de 6 à 11 ans, c'est-à-dire que 56 enfants appartenant à cinq groupes d'âges divers seront répartis en deux classes; chacun des institeurs de cette école sera donc obligé de faire trois programmes différents, et il est évident que lorsqu'il exposera un des programmes aux enfants qui sont concernés, les deux autres classes d'âge ne pourront pas suivre ou devront faire des exercices pour weubler le temps mort.

Il est apparu à tout le monde qu'une telle situation n'est pas concevable et était préjudiciable aux enfants protestants. En effet, malgré le dévouement et la compétence des enseignants, il n'est pas possible d'obtenir le même résultat lorsque vous avez dans une classe homogène des enfants de même âge avec un seul programme, que lorsque dans cette classe il y a trois groupes d'âges différents avec trois programmes différents.

Il s'est alors posé la question de savoir s'il fallait sacrifier l'éducation et l'instruction des enfants protestants pour maintenir à tout prix la situation actuelle.

 

Une solution difficile.

Il est évident que si on se place du point de vue de l'enfant, la seule solution valable est celle qui consiste à l'intégrer dans un ensemble où il n'y a qu'une seule classe d'âge par classe d'école.

Il s'agit là de la solution idéale. Mais il ne faut pas oublier que nous vivons sous le régime du Concordat et que ce Concordat donne à chacune des confessions le droit d'avoir ses écoles séparées. Il faudrait donc trouver une solution, qui, tout en respectant cette séparation, permette quand même aux enfants protestants d'avoir le même enseignement et, de ce fait, les mêmes chances que les enfants catholiques.

Après de longues discussions qui se sont déroulées dans un esprit de franchise et de bonne volonté indéniables, la solution sui­vante a été proposée: l'école protestante resterait maintenue en droit, avec son directeur et avec son effectif. Cependant, les enfants protestants seraient répartis dans Ies classes de l'actuelle école catholique de garçons et de l'actuelle école catholique de filles qui, à partir de la rentrée de 1968, délaisseraient tacitement l'appellation «catholique» pour ne plus s'appeler que «école de garçons» et «école de filles».

Les deux maîtres protestants auraient chacun la charge d'une classe à l'intérieur d'une de ces écoles et enseigneraient à ce titre aussi bien à des enfants catholiques qu'à des enfants protestants. Les maîtres et les enseignants laïques ainsi que les soeurs s'engageraient à garder la plus stricte neutralité religieuse vis-à-vis de tous les enfants. Les enfants des deux confessions seraient regroupés pour les heures de religion et de catéchisme. Cette solution a été adoptée dans de nombreuses communes et elle donne par­tout satisfaction.

Nous comprenons évidemment qu'il y ait certaines réticences de la part de nos concitoyens protestants à l'égard des soeurs enseignantes. Mais là aussi il faut se rendre compte que beaucoup de choses ont changé dans les dernières années. D'ailleurs, nos soeurs enseignantes ont la plupart déjà enseigné dans des écoles interconfessionnelles sans que pour autant il y ait eu les moindres difficultés à ce sujet. Il est certain qu'une évolution dans les esprits de la communauté protestante doit se faire, mais il serait bon qu'elle se fasse rapidement, car le bien des enfants est en jeu.

Voilà une partie des problèmes qui se posent pour la rentrée de 1968. Beaucoup de bonne volonté a été, ou sera, nécessaire pour les régler à la satisfaction de tous. Mais il reste certain que lorsque tous les partenaires sont de, bonne foi, on arrive toujours à trouver une solution équitable.

 

Et pour autant qu'on ait pu s'en rendre compte au cours des discussions, tous les partenaires sont de bonne foi. Nous verrons peut-être ainsi à Erstein que lors de la prochaine rentrée, tous les enfants d'un même âge se retrouvent sur les mêmes bancs d'école. Cette évolution serait dans le sens d'un rapprochement entre les enfants en question et se placerait dans la tendance oecuménique dont on parle tant actuellement. Elle ne pourrait qu'être bénéfique pour la cité.

 

 

Le corps des Sapeurs-Pompiers

.

Photo Erstein-Information

 

Bien que centenaire depuis 1949, le Corps des Sapeurs-Pompiers d'Erstein se compose d'hommes jeunes, d'une moyenne d'âge de 35 ans, issus de toutes les classes de la population: artisans, commerçants, employés, ouvriers et paysans, tous animés de la même devise:

SAUVER OU PÉRIR.

 

Sur le plan Effectifs, le Corps se compose de 50 hommes répartis en 6 équipes commandées par 5 officiers, soit:

  • un Capitaine, Chef de Corps,
  • deux Lieutenants,
  • deux Sous-Lieutenants.

 

Sur le pian Matériel, le Corps dispose d'un parc de matériel imposant très spécialisé.

Ainsi comme Centre de Secours et au titre du Service d'Incendie du Département, le Corps d'Erstein dessert:

  • un Fourgon-Tonne-Pompe BERLIET,
  • un Groupe Electrogène,
  • deux Bateaux de Sauvetage avec mo­teur hors-bord,
  • un Matériel de Réanimation,
  • des Appareils respiratoires.

 

D'autre part la Ville d'Erstein possède en propre, pour le service du Corps: un Fourgon mixte BERLIET, une Moto-Pompe remorquable DROUVILLE,

  • une voiture de première intervention équipée en ambulance avec Radio­communication,
  • 2.500,m de tuyaux de 70 mm
  • 800 m de tuyaux de 45 mm des lances, diffuseurs, appareils à mousse, etc...

 

Il est utile de souligner la nécessité de spécialisation que réclame la mise en service rapide et efficace de tout ce matériel.

 

Seule une formation théorique consciencieuse ainsi qu'une pratique incessante jusque dans les moindres détails nous confère l'assurance d'un travail bien fait, utile, rapide et efficace.

Tous nos hommes, sapeurs et gradés y veillent en suivant avec assiduité des cours de:

  • Conduite de poids lourds;
  • Mécanique,
  • Hydraulique,
  • Electricité,
  • Secourisme.

 

Pour donner une idée du temps passé service commandé; prenons, par exemple, les activités de l'année 1966:

  • 24 séances de manoeuvre par équipe, dont 12 manoeuvres dans les communes du Centre de Secours,
  • 4 manoeuvres de l'ensemble du Corps,
  • 27 permanences assurées les dimanches et jours de-fête.

 

Interventions locales

16. 1       Feu dans un débarras, rue des Fleurs,

9. 4         Feu dans un fournil, rue du Général-de-Gaulle,

11. 6       Tentative de réanimation d'un noyé,

29. 8       Tentative de réanimation, syncope,

2.11        Feu de cave, rue de Strasbourg,

12.11     Feu dans un appentis, Briehly,

9.12        Accident de voiture,, Holzbrücke, route de Krafft,

9. 12       Recherche de corps dans l'Ill, Holzbrücke vers Nordhouse,

11. 12    Recherche de corps dans l'Ill, Accident Holzbrücke,

17.12     Recherche de corps dans l’Ill Nordhouse - Hipsheim,

24.12     Feu de cuisine, rue du Chat.

 

Interventions au titre du Centre de Secours.

24. 1       Incendie à Obernai, Usine Zaegel-Held,

30. 1       Recherche d'une voiture tombée dans le Canal d'Alimentation de Chantier E.D.F. de Gerstheim,

31. 1       Recherche des deux noyés de l'accident sus-mentionné,

1.5          Feu de. Chambre à Hindisheim, explosion d'une bouteille à gaz,

11.6        Incendie à Obenheim, rue de Daubensand,

1. 12       Incendie à Hipsheim.

 

Participations diverses.

19. 5       Finale d'Arrondissement du Parcours Sportif au Stade municipal d'Erstein.

23. 10    Excercice Losange, Plan Orsec

26. 6       Piquet d'Incendie au Cirque Amar,

 

 

 

Photo de Claude HEYM

 

Notre devise:

 

Conserver le passé,

dans le présent,

pour pouvoir le transmettre

au futur

 

 

Pour nous trouver

 

 

Association

Le Vieil Erstein

Un rund um's Kanton

 

Adresse

1, Place de l'

Hôtel de Ville

67150 - Erstein

 

06 86 56 40 68

 

 

Association

pour la préservation

et la conservation

du patrimoine culturel

et traditionnel

d' Erstein

 

.

Devenir membre

Vous souhaitez

devenir membre ?

C'est très simple : utilisez

notre formulaire de contact

pour obtenir davantage

d'informations. 

Nous serions ravis de pouvoir

vous souhaiter très bientôt

la bienvenue dans notre

association.

Nous vous attendons

avec impatience !

 

 

Ce site a été créé le

1er novembre 2012

par son webmestre

et propriétaire

Jean Louis Eschbach

 

 

 

déja

visiteurs

 

 

 

 

Communiqués

 

L'Assemblée générale ordinaire de l'exercice 2016 a eu lieu le

17 Mars 2017

à 20hoo

à la Salle Hanfroest

(près du stade)

 

Nous avons un nouveau Président

Guy HANSEN

 

 

 

ooOoo

 

 

Participation aux

Journées Européennes du Patrimoine

les 16 et 17 Septembre 2017

à Erstein

 

 

ooOoo

 

 

 

L'association a le plaisir de vous révéler qu'au courant de l'année 2017 elle va éditer un livre qui fait suite et finalise notre exposition "Mémoires du mondre agricole  d'Erstein" de 2014.

 

Nous vous tiendrons au courant de l'évolution de ce projet et de la probable souscription qui va être annoncée et lancée lors de  notre AG.

 

La date de parution est prévue pour les journées du patrimoine

 

 

 

ooOoo

 

 

Projets de la

nouvelle équipe

 

 

Un projet d'exposition à l'Etapenstall est à l'étude pour la saison 2018-2019 Le thème serait en relation avec la conception de la maison à colombage

 

 

ooOoo

 

 

Un projet de refonte de notre site internet est en cours de réflexion et débouchera sur une nouvelle proposition au courant  2018

 

 

ooOoo

 

 

Un projet de permanence mensuelle est à l'étude dans le but de rendre notre équipe dirigeante plus proche de la base et, par la même, de créer une nouvelle synergie.

 

 

ooOoo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Stop limite

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le Vieil Erstein - Ersteiner Flecken