Photo Claude HEYM
Photo Claude HEYM
 
(Photo libre de droits)

 

Portrait

 

 

Francois Joseph BACH

 

 

"La reconstruction d'Erstein au XVlle siècle"



 

 

Parmi les documents les plus intéressants des Archives Municipales d' Erstein, on trouve une chronique datée de 1666 qui fut rédigée par le bailli François Bach.

 

Descendant d'une famille de lettrés de la noblesse de robe rhénane, Franz Joseph BACH naît à Cologne en 1624. Après un passage à Verdun comme secrétaire de l'évêque, François Bach se met au service de François de Lorraine, Doyen du Grand Chapitre de Strasbourg. C'est ce dernier qui en 1656 le nomme bailli (Vogt, c'est à dire avoué) de la seigneurie ecclésiastique d'Erstein qui ne deviendra possession française qu'en 1681 lors du rattachement de Strasbourg au royaume de Louis XIV. C'est donc en tant que représentant du Grand Chapitre qu'il va administrer les biens de la seigneurie avec pouvoirs judiciaires, financiers et militaires.

 

A Erstein comme un peu partout en Alsace, la seconde moitié du XVIle siècle est une période de reconstruction, la Guerre de Trente Ans (1618-1648) ayant eu de lourdes répercussions sur la région, en particulier durant

les années 1632-1638 lors des interventions françaises et suédoises. Les effets de cette guerre sont considérables tant au niveau politique avec le traité de Westphalie (par lequel une grande partie de l'Alsace est annexée à la France) qu'au niveau économique et socéial. L'économie rurale par nature vulnérable, a été mise à bas et peine à se relever, l'abandon des terroirs par les paysans qui se sont réfugiés en ville (Sélestat, Strasbourg) ou qui sont morts, n'est pas une des moindres causes. Erstein a perdu la moitié de sa population en l'espace de vingt ans, le manque de bras fait que les friches ont tendance à gagnersur les terres labourables, les revenus de la terre sont au plus bas et l'endettement rural considérable.

 

"L'homme est devenu plus rare que la terre." Réduits à la pauvreté, beaucoup vont vendre ou hypothéquer le peu de biens qu'il leur reste comme en témoignent les nombreux actes de vente de Gultgüter (biens à rente) conservés aux archives de la Ville. C'est dans ce contexte que François Bach arrive à Erstein. Sa première tâche va alors être de procéder à une profonde remise en ordre du bailliage. De 1656 à 1666 il s'attèle à une vaste opération de renouvellement du ban d'Erstein (réorganisation de la gestion et de la mise en valeur du terroir avec redélimitation des parcelles et défrichements des terres abandonnées) comme l'attestent les livres d'aborne­ment conservés aux archives et les pierres d'arpentage retrouvées . Durant la période 1650-1665, les différents seigneurs locaux de la plaine rhénane, soucieux de relever au plus vite leurs possessions, font publier plusieurs édits destinés à faciliter leur reconstruction et leur repeuplement. Cette volonté seigneuriale constitue pour F. Bach une aide non négligeable puisque ces édits prévoient entre autre : la redistribution gratuite des biens abandonnés, l'exemption d'un certain nombre d'impôts pendant six à dix ans, la délivrance gratuite de bois de construction, ainsi qu'un volet juridique prescrivant la reconstitution des règles de jurisprudence coutumière (c'est à dire les droits et les usages propres à chaque seigneurie).

 

C'est après avoir mené à terme le renouvellement du ban, que F. Bach rédige en 1666 une "chronique" du bourg . II s'agit d'un manuscrit en Allemand et Latin de soixante-huit pages (com­prenant également un portrait de l'empereur Léopold 1er - 1658-1705 - rappelant ainsi qu'Erstein fait partie du Saint Empire) rapportant les faits marquants d'Erstein depuis la fondation du Couvent au IXe jusqu'à la propre intervention de l'auteur (qui ne manque pas d'ailleurs de manifester son autosatisfaction).

 

Quoiqu'il en soit, l'auteur ne cherche pas tant à faire oeuvre d'historien que de juriste. En effet la "chronique" s'articule principalement autour d'une compilation de chartes et de textes destinés à légitimer les coutumes et les droits anciens. Le manuscrit de François Bach se rapproche donc bien plus du principe du papier terrier . Ainsi à travers ce manuscrit François Bach nous rappelle que la conservation de la mémoire, outre son caractère culturel et identitaire, a également une vocation juridique.

 

Enfin, concernant la reconstruction d'Erstein, il faudra attendre la fin des guerres de Louis XIV (en particulier la Guerre de Hollande) et le début du XVllle siècle pour que le bourg connaisse une reprise durable de son développement.

 

 

Vincent Husser,

Mémoire Locale de la Ville d'Erstein

Trait d'Union. numéro 20 . Edition 2002

 

Sources:

  • René Friedel, Geschichte des Fleckens Erstein, P Gger, Erstein, 1927.
  • Dr Caesar, Die Geschichte Ersteins nebst der Ersteiner
  • Chronik des Franz Bach Vogt in Erstein, anno 1666; Hotop, Erstein, 1912
  • J.-M. Boehler ; La paysannerie de la plaine d'Alsace (1648-1789), Presses Universitaires de Strasbourg, 1994
  • M. Hau et B. Vogler ; Histoire économique de l'Alsace, ed. La Nuée Bleue, Strasbourg, 1997



.

Commémorations de la libération d'Erstein 1944-2014

.

« L’espoir de la France, c’est vous »

Les porte-drapeaux, le maire d'Erstein, Jean-Marc Willer, Joseph-Jean Naviner, ancien combattant de la 2 e DB, Albert Fassel, malgré-nous, puis membre des FFI et traducteur-interprète au peloton de protection du général Leclerc, Marcel Mejean du 7 e régiment de tirailleurs algériens, devant la maison où le général Leclerc installa son QG du 29 novembre au 31 décembre 1944. PHOTOs DNA

.

Quelques clichés de Claude Heym

.

.

.

 

 

 

Photo de Claude HEYM

 

Notre devise:

 

Conserver le passé,

dans le présent,

pour pouvoir le transmettre

au futur

 

 

Pour nous trouver

 

 

Association

Le Vieil Erstein

Un rund um's Kanton

 

Adresse

1, Place de l'

Hôtel de Ville

67150 - Erstein

 

06 86 56 40 68

 

 

Association

pour la préservation

et la conservation

du patrimoine culturel

et traditionnel

d' Erstein

 

.

Devenir membre

Vous souhaitez

devenir membre ?

C'est très simple : utilisez

notre formulaire de contact

pour obtenir davantage

d'informations. 

Nous serions ravis de pouvoir

vous souhaiter très bientôt

la bienvenue dans notre

association.

Nous vous attendons

avec impatience !

 

 

Ce site a été créé le

1er novembre 2012

par son webmestre

et propriétaire

Jean Louis Eschbach

 

Communiqués

 

 

ooOoo

 

 

L'Assemblée générale ordinaire de l'exercice 2016 aura lieu le

17 Mars 2017

à 20hoo

à la Salle Hanfroest

(près du stade)

 

 

 

ooOoo

 

 

Participation aux

Journées Européennes du Patrimoine

les 16 et 17 Septembre 2017

à Erstein

 

 

ooOoo

 

 

 

L'association a le plaisir de vous révéler qu'au courant de l'année 2017 elle va éditer un livre qui fait suite et finalise notre exposition "Mémoires du mondre agricole  d'Erstein" de 2014.

 

Nous vous tiendrons au courant de l'évolution de ce projet et de la probable souscription qui va être annoncée et lancée lors de  notre AG.

 

La date de parution est prévue pour les journées du patrimoine

 

 

 

ooOoo

 

 

Un projet d'exposition à l'Etapenstall est à l'étude pour la saison 2018-2019 . Le thème serait en relation avec la conception de la maison à colombage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            Déjà

          visiteurs

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le Vieil Erstein - Ersteiner Flecken