Photo Claude HEYM
Photo Claude HEYM
 

 

Le transept s'honore des statues des 4 évangélistes sorties des ateliers de Munich et  qui sont de vrais chefs-d'oeuvre.

.

 

 

La fresque des apôtres orne le haut du transept, avec chacun son insigne traditionnel. Le 5e, à partir de la gauche, est St Thomas que l'équerre à ses pieds, désigné comme patron des menuisiers, charpentiers et architectes.

Partie gauche (côté nord)

Sur le mur face à la chapelle on peut apercevoir encadrant une Vierge douloureuse au Christ, trois stèles sur lesquelles sont gravées les noms des victimes civiles et militaires catholiques de la deuxième guerre mondiale.

 

 

 

A gauche de la porte se trouve une statue de l'immaculée conception

A droite de la porte se trouve un calvaire qui se trouvait initialement sur l'autel de la croix. Il a été commandé en 1699 à François Fransin, sculpteur à Strasbourg et transporté à Erstein en 1703. Bien que les documents ne mentionnent qu'un crucifix, c'est tout le groupe que l'on peut attribuer à cet artiste qui fut à l'époque un des plus grands représentant de l'art français en Alsace. Parmi les rares œuvres que l'on connait de lui, ce calvaire exprime sans doute le mieux l'idéal classique à travers l'ampleur, l'élégance et la simplicité du style.

Partie droite (côté sud)

 

 

 

A droite de la porte, on peut apercevoir les statues de Jeanne d'Arc, Saint François d'Assises et de Sainte-Odile.

Sur le mur des deux côtés de la vierge à l'enfant se trouvent deux stèles nominatives des victimes catholiques de la première guerre mondiale.

La nef,

dont la voûte d'arête est en bois, est triple : une centrale très élevée et deux latérales assez basses. Vu l'emplacement des vitraux, l'église a une luminosité plutôt atténuée (rappel des anciennes églises romanes plutôt sombres).

 

 

La grand nef est soutenue par 7 piliers parallèles alternant forts et faibles de chaque côté.

Au-dessus des arcades, 18 toiles représentant la vie du Christ depuis Bethléhem, la Nativité, jusqu'à la Pentecôte... Les nombreux tableaux ou peintures, qu'on admire dans la nef de l'église sont encore dû au pinceau et à la palette brillante de Mlle Sorg.

12 vitraux à fleurs, en l'honneur des 12 apôtres... terminent les parois.

 

Les vitraux circulaires représentent une fleur quadrilobée en forme de losange qui pourrait s'inscrire dans un cercle. Mais l'avant-dernière, au fond à droite, pourrait s'inscrire dans un carré. Or, le carré, par rapport au cercle, est considéré, dans le symbolisme religieux, comme un échec : c'est Judas suggéré discrètement dans...notre église.

 

La même figuration se répète dans les 12 grands vitraux : 4 au chœur, 8 au transept où Judas figure en dernière place au-dessus du tableau des 14 saints auxiliaires.

On voit sur les murs de notre église, 14 croix de consécration, alors que le chiffre traditionnel est 12, rappelant les 12 tribus d'Israël et les 12 apôtres. Cela est dû au fait que quelques années après la consécration, on revêtit le chœur de boiseries jusqu'à la dernière stalle et on recouvrait ainsi la 1ère croix de chaque côté. On rajouta une croix aux deux piliers du fond sous l'orgue. Mais en 1959-1960, on enleva les boiseries et les deux croix réapparurent : depuis, elles sont visibles au nombre de 14.

 

La chaire

La chaire est formée de 5 panneaux séparés par des colonnettes cannelées à chapiteau ionique et palmettes. Des niches, encadrées de deux bouquets en-haut et d'un lacis de fleurs en-bas, présentent, de gauche à droite : Luc, Marc, Matthieu et Jean. Leurs amples habits en font des personnages importants.

La partie inférieure est en forme de console ouvragée. Elle est soutenue par 4 anges repliés sur la poitrine, enchassés entre des ailerons à lauriers et acanthes, et terminée par un pommeau rond... La couleur dominante est l'or, symbole de la présence divine.

La surface inférieure de l'abat-voix se divise en 7 panneaux inégaux, encadrant le St Esprit rayonnant sous forme de colombe. La partie supérieure est décorée de 5 cartouches à feuillages et aux lignes ondoyantes. Elle se termine par une couronne très ouvragée à ailerons, dominée par le Christ pascal (gonfalon) dont le regard fixe le ciel.

 

La cuve provient certainement de la chaire exécutée en 1699. Les autres parties de la chaire actuelle ne datent que de 1882 et sortent de l'atelier de Théophile Klem de Colmar

L’orgue

L'orgue actuel date de 1914 et est l'œuvre du facteur d'orgue alsacien Edmond-Alexandre ROETHINGER. Le buffet a été classé monument historique le 14.09.1995 et la partie instrumentale le 05.07.1996.

(Elle fait l'objet d'un article séparé)

Le chemin de croix

 
Les chemins de croix qui .ornent les bas-côtés de l'église sont de terre cuite. Le moule  de ces stations avait été employé une première fois pour des stations destinées à une église du midi de la France et que la reine Isabelle d'Espagne voulait lui offrir.

 

Quelques compléments

 
L'empereur Napoléon III et M. le baron Zorn de Bulach (son chambellan) firent présent à l'église d'Erstein de deux belles peintures; les autres sont des dons généreux de quelques habitants d'Erstein.

 

En 1875 le transept a été polychromisé par M. Esser de Barr. En 1876, le conseil municipal vota 10,000 francs pour l'achat d'un maitre-autel et 12,000 francs pour deux autels latéraux.

 

L'année suivante on fit venir de France deux belles statues représentant le sacré-coeur de Jésus et le coeur immaculé de Marie.

 

En 1878, M. Esser restaura les deux anciens autels, se trouvant dans le transept, et M. Klem de Colmar restaura la chaire.

 

L'orgue Rohrer de l'époque provient de l'église de St. Léger à Guebwiller; les vitraux peints sortent des ateliers de M. Marschall de Metz. » (source : Abbé Bernhard)

 

A noter également la fabrication d'armoires pour la sacristie et des bancs de l'église 1 350 places assises) par le menuisier Hertrich de Nordhouse pour 7 670 francs (source Abbé Friedel)

 

 

Photo de Claude HEYM

 

Notre devise:

 

Conserver le passé,

dans le présent,

pour pouvoir le transmettre

au futur

 

 

Pour nous trouver

 

 

Association

Le Vieil Erstein

Un rund um's Kanton

 

Adresse

1, Place de l'

Hôtel de Ville

67150 - Erstein

 

06 86 56 40 68

 

 

Association

pour la préservation

et la conservation

du patrimoine culturel

et traditionnel

d' Erstein

 

.

Devenir membre

Vous souhaitez

devenir membre ?

C'est très simple : utilisez

notre formulaire de contact

pour obtenir davantage

d'informations. 

Nous serions ravis de pouvoir

vous souhaiter très bientôt

la bienvenue dans notre

association.

Nous vous attendons

avec impatience !

 

 

Ce site a été créé le

1er novembre 2012

par son webmestre

et propriétaire

Jean Louis Eschbach

 

 

 

déja

visiteurs

 

 

 

 

Communiqués

 

L'Assemblée générale ordinaire de l'exercice 2016 a eu lieu le

17 Mars 2017

à 20hoo

à la Salle Hanfroest

(près du stade)

 

Nous avons un nouveau Président

Guy HANSEN

 

 

 

ooOoo

 

 

Participation aux

Journées Européennes du Patrimoine

les 16 et 17 Septembre 2017

à Erstein

 

 

ooOoo

 

 

 

L'association a le plaisir de vous révéler qu'au courant de l'année 2017 elle va éditer un livre qui fait suite et finalise notre exposition "Mémoires du mondre agricole  d'Erstein" de 2014.

 

Nous vous tiendrons au courant de l'évolution de ce projet et de la probable souscription qui va être annoncée et lancée lors de  notre AG.

 

La date de parution est prévue pour les journées du patrimoine

 

 

 

ooOoo

 

 

Projets de la

nouvelle équipe

 

 

Un projet d'exposition à l'Etapenstall est à l'étude pour la saison 2018-2019 Le thème serait en relation avec la conception de la maison à colombage

 

 

ooOoo

 

 

Un projet de refonte de notre site internet est en cours de réflexion et débouchera sur une nouvelle proposition au courant  2018

 

 

ooOoo

 

 

Un projet de permanence mensuelle est à l'étude dans le but de rendre notre équipe dirigeante plus proche de la base et, par la même, de créer une nouvelle synergie.

 

 

ooOoo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Stop limite

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le Vieil Erstein - Ersteiner Flecken