Photo Claude HEYM
Photo Claude HEYM
 

 

LES  CLOCHES

DE  L'EGLISE

SAINT - MARTIN

.

 

Dans les anciens temps, les cloches étaient desservies par des agents municipaux assermentés. L’attribution de leur service reposait sur les points suivants :

  1. Ils étaient tenus, par serment sur les Saints évangiles, d’annoncer tous les périls par des sonneries spécifiques. (par exemple en 1646, ils sonnèrent toutes alertes concernant les annonces d’orages, de gels, de brouillard, de grêle, de feu, de danger imminent ….). Les cloches devaient sonner réglementairement une tonalité, une fréquence et une durée précise selon le péril.
  2. Tout sonneur de service, dès qu’il est appelé par les veilleurs ou les gardes, doit, conformément à son serment, impérativement venir et sonner les cloches
  3. de même lors des processions de l’Ascension, de la Fête –Dieu, ou d’un cortège religieux extra-ordinaire, ils étaient tenus de carillonner tant que les objets du Saint-Sacrement étaient hors de l’ église et ne pouvaient s’arrêter que lors du retour de ceux-ci dans l’église.
  4. Lors du temps des moissons, si un orage est annoncé par les veilleurs, ils devaient venir sonner l’alerte,
  5. De même lors de leur jour de tour de service, ils devaient être totalement disponibles et ne devaient en aucun cas s’absenter.

Les sonneurs de cloche étaient au nombre de 6 pour l’église paroissiale et 3 pour le couvent. Le sacristain sonnait la cloche du début de la messe dans le chœur de l’église.

Les cloches des deux églises furent réquisitionnées lors de la révolution. Une des cloches, selon le témoignage d’un ancien ersteinois (ce texte est daté de 1915) a été conservée jusqu’à l’aube du 20ème siècle. Courant mai 1917, de ces 5 cloches de l’église paroissiale furent confisquées par le fisc, de même que la cloche d’incendie de la mairie. Cette dernière portait l’inscription suivante :

Laudo Deum verum

Satanam fugo

Populum voce convoco!

Anno Domini 1751.

En 1813 furent acquises deux cloches sur lesquelles figuraient les inscriptions suivantes:

Haec campana sub Domino Michaele Gollard

Praeposito in Erstein fusa ab

R. D. Ignatio Lagarde

parocho benedicta fuit in honorem

Sancti. Sixti

anno Domini MCCC. XIII. — 1813.

me fecit Joannes Ludovicus Edel civis Argentinentis.

 

Haec campana sub Domino Michaele Gollard

Praeposito in Erstein fusa ab

R. D. Ignatio Lagarde

parocho benedicta fuit in honorem

Sancti. Floriani

anno Domini MCCC. XIII. — 1813.

me fecit Joannes Ludovicus Edel civis Argentinentis.

 

Ces deux cloches furent complétées une troisième en 1829,

Bénite sous le nom et en l'honneur de St. Martin

par M. Fr. Xavier Gérard, curé sous l'administration

de MM. François Martin Walter, maire,

Fr. Antoine Corhumel

et Florent Schmitt adjoints.

Parrain: M. François Martin Walter.

Marraine: Dame Marie Madeleine Corhumel.

— Bourg d'Erstein 1829. —

faite par J. Louis Edel à Strasbourg.

(Image de) Saint-Martin

Episcopi est benedicere.

 

Le 23 Mai 1837 furent bénies deux nouvelles cloches venant en complément des trois existanes. Cette cérémonie fut célébrée le curé Bangratz, assisté du futur vicaire général Ignace Rapp, curé de Riedisheim, qui tint le sermon ; en tant que diacre et sous-diacre Michael Rapp, curé de Traubach et Joseph Ringeisen, vicaire à Meistratzheim. Assistaient également à la cérémonie Martin Rapp, curé de Vendenheim, et Théodore Muller, vicaire à Nordhouse, tous natifs d’Erstein. Etaient aussi présents les deux vicaires Sébastien Strub et Antoine Gachot, l’ancien vicaire d’Erstein Mathias Rumpler, actuel curé de Saint-Pierre, le père Placide Richert, religieux qui a servi Dieu durant la révolution à Erstein.


Les deux cloches dédiées à Saint Joseph et Sainte Marie portaient les inscriptions suivantes :

Bénite sous le nom et en l'honneur de St. Joseph

par Mr. Bangratz, Jean Frédéric, curé,

sous l'administration de MM. Walter François, maire,

Schmitt François Florian et Karst Joseph Aloise adjoints.

Parrain M. Kopff André, percepteur.

Marraine Dame Walter Marie Anne, née Reissinger.

— Bourg d'Erstein 1837. —

faite par J. Louis Edel à Strasbourg.

 

Bénite sous le nom et en l'honneur de Ste. Marie

par Mr. Bangratz, Jean Frédéric, curé,

sous l'administration de MM. Walter François, maire,

Schmitt François Florian et Karst Joseph Aloise adjoints.

Parrain: M. Corhumel Charles Antoine.

Marraine:, Delle. Rapp Reine.

— Bourg d'Erstein 1837. —

faite par J. Louis Edel à Strasbourg.

La cloche Saint Joseph pèse 1 735 kg et la cloche Sainte Marie 574 kg.

 

Après la guerre 1914-1918, où la municipalité avait à nouveau perdu ses cloches, Erstein souhaitait retrouver de nouvelles sonorités. Au nom de la commune, le Maire Jean Philippe Korrmann conclut avec la fonderie Causard de Colmar un contrat pour fabrication de 5 cloches avec l’armature correspondante. La coulée devait se composer de 78% de cuivre et 22% d’étain. La commune avait obtenu du gouvernement en guise de dommage de guerre pour les cloches réquisitionnées 3 760 kg de cuivre pour cet usage, qu’elle livra au fondeur.

Le 19 Février 1922 eut à nouveau lieu la bénédiction des nouvelles cloches par Mgr le Vicaire Général Kretz, remplaçant en dernière minute Mgr l’évêque Charles Ruch empêché.

Les nouvelles cloches pèsent respectivement

  1. La grande cloche       « Saint Joseph » 2 650 kg de tonalité « DO »
  2. La cloche de midi        « Saint Martin » 1 150 kg de tonalité « FA »
  3. La cloche du sel          « Sainte Marie »   760 kg de tonalité « SOL »
  4. La cloche de la messe  « Saint Sixte »     575 kg de tonalité « LA »
  5. La cloche de baptême  « Saint Florian »   340 kg de tonalité « DO »

                                               5 475 kg

L’organiste titulaire de l’église paroissiale d’Erstein a été amené le 14 Février 1922 à Colmar pour vérifier la tonalité effective des cloches.

En 1923, le mécanisme des trois grosses cloches fut mécanisé et électrifié.

Les coûts se sont élevés à :

  1. Pour les cloches                       77 447,15 Frs
  2. Pour le mécanisme électrifié     18 275,00 frs

                  Total des dépenses    95 722,15 frs

                              Recettes       78 275,00 frs (dont 67 362,10 frs collectés)

      Subvention de la commune    17 445,15 frs

 

La vieille cloche « Saint Florian » a été cédée à la commune de Bolsenheim pour 5 000 frs

 

Sur les nouvelles cloches figurent les mentions suivantes :

 

1. Anno Domini 1921. In honorem Sancti Josephi protectoris Ecclesiae. Gloria Patri et Filio et Spiritu Sancto. J. Clauss parocho et rectore ecclesiae in Erstein. J. Phil Kornmann praeposito communitatis in Erstein, Ignace Woerth scriba communitatis. — Patrini: Georgius Nicolas, Eugen Ringeisen, Coelest. Andres. — Matrinae: Dr. M. Ringeisen nata Adam, M. Jos. Kornmann nata Jehl, Paulina Vetter nata Comte.

 

2. Anno Domini 1921. In honorem Sti. Martini patroni paroeciae. Vivos voco, mortuos plango, fulgura frango. J. Clauss parocho et rectore ecclesiae in Erstein, J. Phil. Kornmann praeposito communitatis in Erstein, Jos. Riehl sacrista. — Patrini: Mart. Andres, Alph. Nothis, Eug. Muller. Matrinae: M. Jos. Offenstein, nata Vogeleis, Josepha Berger nata Heitz, Leonia Neff.

 

3. Anno Domini 1921. In honorem B. Mariae Virginis. Ave Maria gratia plena. J. Clauss parocho et rectore eccle­siae in Erstein, J. Phil. Kornmann praeposito communitatis in Erstein. — Patrini: Antonius Hellmann, Josephus Volk. Matrinae: Johanna Ringeisen nata Klein. Maria Frantz nata Ludwig.

 

4. Anno Domini 1921. In honorem Sti. Sixti. Pax horninibus bonae voluntatis. J. Clauss parocho et rectore ecclesiae in Erstein, J. Phil. .Kornmann praeposito communi­tatis in Erstein. — Patrini: J. Phil. Burger, J. Phil. Bapst. Matrinae: Virginia Sadler nata Wolff, Josepha Kieffer nata Hellmann.

 

5. Anno Domini 1921. In honorem Sti. Floriani. Sinite parvulos venire ad me. J. Clauss parocho et rectore ecclesiae in Erstein, (. Phil. Kornmann praeposito communitatis in Erstein. — Patrini: Georgius Heller, Paulus Schwab. Matrinae: Maria Riegert nata Ringeisen, Ludovica Willer.

 

 

 

(Page suivante)

Photo de Claude HEYM

 

Notre devise:

 

Conserver le passé,

dans le présent,

pour pouvoir le transmettre

au futur

 

 

Pour nous trouver

 

 

Association

Le Vieil Erstein

Un rund um's Kanton

 

Adresse

1, Place de l'

Hôtel de Ville

67150 - Erstein

 

06 86 56 40 68

 

 

Association

pour la préservation

et la conservation

du patrimoine culturel

et traditionnel

d' Erstein

 

.

Devenir membre

Vous souhaitez

devenir membre ?

C'est très simple : utilisez

notre formulaire de contact

pour obtenir davantage

d'informations. 

Nous serions ravis de pouvoir

vous souhaiter très bientôt

la bienvenue dans notre

association.

Nous vous attendons

avec impatience !

 

 

Ce site a été créé le

1er novembre 2012

par son webmestre

et propriétaire

Jean Louis Eschbach

 

 

 

déja

visiteurs

 

 

 

 

Communiqués

 

L'Assemblée générale ordinaire de l'exercice 2016 a eu lieu le

17 Mars 2017

à 20hoo

à la Salle Hanfroest

(près du stade)

 

Nous avons un nouveau Président

Guy HANSEN

 

 

 

ooOoo

 

 

Participation aux

Journées Européennes du Patrimoine

les 16 et 17 Septembre 2017

à Erstein

 

 

ooOoo

 

 

 

L'association a le plaisir de vous révéler qu'au courant de l'année 2017 elle va éditer un livre qui fait suite et finalise notre exposition "Mémoires du mondre agricole  d'Erstein" de 2014.

 

Nous vous tiendrons au courant de l'évolution de ce projet et de la probable souscription qui va être annoncée et lancée lors de  notre AG.

 

La date de parution est prévue pour les journées du patrimoine

 

 

 

ooOoo

 

 

Projets de la

nouvelle équipe

 

 

Un projet d'exposition à l'Etapenstall est à l'étude pour la saison 2018-2019 Le thème serait en relation avec la conception de la maison à colombage

 

 

ooOoo

 

 

Un projet de refonte de notre site internet est en cours de réflexion et débouchera sur une nouvelle proposition au courant  2018

 

 

ooOoo

 

 

Un projet de permanence mensuelle est à l'étude dans le but de rendre notre équipe dirigeante plus proche de la base et, par la même, de créer une nouvelle synergie.

 

 

ooOoo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Stop limite

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le Vieil Erstein - Ersteiner Flecken