Photo Claude HEYM
Photo Claude HEYM
 

.

 

HASSENFORDER Roger (1930-?)

Sportif

est né le 23 juillet 1930 à Sausheim."Le fou pédalant", "La classe à l'état pur" selon Félix Lévitan, directeur du Tour de France, était le boute-en-train des pelotons. Anti-conformiste, célèbre pour son extravagance et ses facéties, il était aussi un coureur brillant et plein de panache qui a remporté 8 victoires d'étapes au Tour de France et porté le maillot jaune. Félix Lévitan le décrit ainsi : « Il a un corps d'athlète, une tête toute ronde auréolée de cheveux fous, des yeux étonnants, vifs, amusés, un sourire spontané et un vocabulaire à faire frémir ».
Lors d'une course, il est capable du meilleur comme du pire : en 1953, au Tour d'Afrique du Nord, alors qu'il est tout seul en tête, au moment de franchir la ligne d'arrivée en vainqueur, il se retourne... et tombe. Son caractère particulier lui vaudra ce commentaire de l'Equipe : « Hassenforder-le-Magnifique. Le garçon qui nous apportera sans doute les joies les plus pures et les déceptions les plus amères ».



HATT Jérôme (1633-1675)

Brasseur

2 novembre 1633, naissance à Strasbourg de Jérôme Hatt. Fils de teinturier, il choisit une autre voie et rejoint la corporation des tonneliers-brasseurs. Il obtient sa maîtrise le 6 juin 1664 et, 3 jours plus tard, marque de son sceau son premier tonneau de bière dans la brasserie du Canon, installée dans la Cour du Corbeau et dont il n'est alors que locataire (il la rachètera en 1669). Il décède à Strasbourg en 1675. Si l'histoire de la brasserie familiale a commencé avec Jérôme Hatt, elle s'achèvera également avec Jérôme Hatt, puisque le dernier de ses descendants à la diriger portait le même prénom ! Mais si la brasserie n'est plus la propriété de la famille Hatt, son histoire se poursuit sous le nom qu'elle a adopté en 1947,celui du quartier de Strasbourg dans lequel elle était située, Kronenbourg.



de HATTSTATT Claus (1510-1585)

Militaire

Claus de Hattstatt, le dernier représentant de cette famille noble, capitaine remarqua­ble, né vers 1510. Esprit aventureux, il entra comme officier dans l'armée française (1536), colonel dans l'armée suédoise (1540-1545) puis officier dans l'armée impériale où il gagna une grande renommée. Il participa à la campagne contre les troupes françaises devant Metz (1551), conduisit des troupes impériales en Espagne, se distingua surtout à la prise de Saint-Quentin. Colonel au service du roi d'Espagne de 1560 à 1564, il commanda ensuite les troupes impériales en Hongrie dans la guerre contre les Turcs. Ayant pris sa retraite, il vécut en partie à Hattstatt, en partie à Bâle où il mourut en 1585.

 

HAUG Hans (1890-1965)

Conservateur de musée

Né en 1890, il assura le poste de directeur et conservateur en chef des musées de la ville de Strasbourg pendant de longues années. Lui aussi était un organisateur remarquable de musées et d'expositions pour lesquels il rédigea des catalogues détaillés ; parfait connaisseur de l'art et dessinateur parmi les plus habiles (sous le pseudonyme de Balthasar), il fonda et dirigea la publication annuelle des Archives alsaciennes d'histoire de l'art (depuis 1926 jusqu'à la deuxième guerre mondiale) dans lesquelles il publia de nombreu­ses études, en plus des recueils, comme la Ferronnerie strasbourgeoise aux XVII' et XVIIIe' siècles (1933), la Faïencerie de Strasbourg (1950), l'Orfèvrerie strasbourgeoise à l'occasion d'une belle exposition en 1964, et en particulier son grand ouvrage L'Art en Alsace (1962), l'oeuvre maîtresse sur les différentes périodes de l'art, sur les artistes et leur activité. Ainsi il acquit une renommée internationale bien méritée. Il mourut d'un stupide accident de voiture en 1965.

 

HAUSS Charles (1871-1925)

Imprimeur et homme politique

membre du Landesausschuss à partir de 1903, du Parlement alsacien (Landtag) à partir de 1911, député au Reichstag à Berlin de 1898 à 1903 et à nouveau de 1907 à 1918. Constamment il se dépensa pour une autonomie aussi large que possible de son pays natal. En automne 1918, au moment où l'Empire allemand allait s'effondrer, il accepta de former un ministère alsacien-lorrain avec une autonomie complète du pays (octobre), mais le projet était voué d'avance à l'échec.

 

HAUSSMANN Georges Eugène (1809-1890)

Préfet

Le fameux baron Georges-Eugène Haussmann (1809-1890), préfet de Paris sous Napoléon III procéda avec énergie à l'assainissement et à la transformation de la capitale où il créa les grands boulevards dont l'un porte son nom.

 

HAUSSMANN Jean Michel (1741-1824)

Industriel

Michel Haussmann, né en 1741, qui appliqua ses connaissances de chimie à la teinture des étoffes et la fit faire des progrès notables. Il arriva à créer des nuances très belles et provoqua la prospérité de l'entreprise. Il fut un des premiers grands pionniers de l'industrie textile en Alsace ; mort en 1824. A Colmar, les Haussmann poursuivirent les travaux de Jean Michel, chimiste décédé en 1824, auquel l'industrie textile doit tant grâce à ses recherches sur les colorants. Ses successeurs gérèrent avec succès la grande entreprise dans laquelle entra comme associé Jean-Georges Hirn

HEDION Caspar (1493-1552)

Religieux

Caspar Hédion (Heyd), d'Ettlingen (Pays de Bade), né en 1493. Il arriva à Strasbourg en 1523 et reçut la charge de prédicateur à la cathédrale. Avec Zell, Capito et Bucer il fut un des adversaires les plus ardents de l'Eglise catholique et publia contre elle plusieurs ouvrages en latin et en allemand. Pendant vingt-sept années, il prêcha à la cathédrale, puis au Temple Neuf (ancienne église des Dominicains) en 1550, pour mourir en 1552.



HEILMANN Josué (1796-1848)

Industriel

Né à Mulhouse en 1796, il eut un penchant irrésistible pour tout ce qui relevait de la mécanique, s'occupa du tissage mécanique et fit plusieurs inventions utiles. En 1847, il arriva à réaliser à Guebwiller la peigneuse mécanique, une des machines les plus importantes dans l'industrie textile ; il mourut en 1848, et son fils Jean-Jacques continua à créer des peigneuses pour laine, coton, lin, déchets de soie. Nicolas



HEITZ Robert (1895-?)

Historien de l'art

né en 1895 à Saverne. Aux nombreuses études sur l'art et les artistes alsaciens (dans la Vie en Alsace entre 1920 et 1940) il ajouta des ouvrages de synthèse de valeur, La Sculpture en Alsace (1949), La Peinture en Alsace (1975)



 HEMMEL Peter (?-1506) 

Verrier

Peter Hemmel, dit Pierre d'Andlau, originaire de cette bourgade. D'une fécondité prodigieuse, aidé par d'autres artistes, il réalisa des vitraux pour de nombreuses églises en Alsace, à Walbourg, Obernai, Sainte-Madeleine à Strasbourg, Saverne et pour des sanctuaires en dehors de l'Alsace (Tübingen, Constance, Ulm, Munich, Heilbronn, la chapelle ducale de Nancy, Salzburg) ; il mourut en 1506.

 

 

HENNER Jean-Jacques (1829-1905)

Peintre

fut sans doute l'artiste alsacien le plus célèbre en France. Né en 1829 à Bern­willer dans le Sundgau, il eut des débuts difficiles. En 1847, il conquit le prix de Rome, séjourna pendant cinq années à la Villa Médicis, continua à étudier par lui-même avec une grande ténacité l'histoire ancienne, l'Histoire Sainte, les oeuvres littéraires de l'Antiquité grecque et latine. Grand travailleur, il fut constamment à la recherche de son idéal artistique et resta mécontent de ses réalisations. Sa Fabiola au voile rouge est devenue très populaire et a été reproduite très souvent ; ses tableaux de femmes aux couleurs fines et aux tons vaporeux tellement spéciaux lui ont valu une grande renommée. Ses portraits, ses sujets mythologiques ou tirés de la Bible le caractérisent comme coloriste des plus admirables et des plus cotés, et ainsi il devint un des grands maîtres de l'art français de la fin du XIXe siècle ; ses meilleurs tableaux datent des années 1870 à 1890. Jouissant d'une notoriété incontestée, il fut élu en 1889 membre de l'Académie des Beaux-Arts. Resté toujours fidèlement attaché à son village natal, il mourut en 1905.



HERR Frédéric-Georges (1855-1932)

Militaire

de Neuf-Brisach, élève de l'Ecole Polytechnique, général de brigade en 1911, comman­deur de la Légion d'honneur en décembre 1914, commandait la région fortifiée de Verdun lors de l'attaque allemande de 1916. Il devint directeur général de l'artillerie en 1917 et donna, comme organisateur de l'artillerie, l'impulsion nécessaire pour faire face aux nouvelles situations de la tactique.



HERTZOG Antoine (1786-1861)

Industriel

à côté de l'usine Haussmann fut créée au Logelbach l'usine Herzog. Antoine Herzog, né de parents ouvriers modestes à Mulhouse en 1786, se signala par ses talents et gravit rapidement tous les échelons de l'apprenti jusqu'au directeur d'entreprise. Grâce à son intelligence et à ses capacités, il fut d'abord associé de Nicolas Schlumberger, puis de Jean Schlum­berger au Logelbach où il transforma une filature de laine en filature de coton. En 1828, il s'en assura la propriété ; il l'agrandit en 1836 et ajouta en 1851 d'autres usines annexes à Ingersheim et Turckheim, d'autres encore un peu plus tard à Orbey, Labaroche et à Colmar même (la Bagatelle), fit construire des barrages à plusieurs lacs des Vosges pour avoir des réserves d'eau en été. Il mourut en 1861.

 

HERTZOG Antoine (1816-1892)

Industriel

Son fils Antoine, né en 1816, continua l'oeuvre de son père et lui donna un grand développement. Il s'efforça en même temps d'améliorer le sort des ouvriers (construction d'une cité ouvrière en 1866, création de caisses de prévoyance, d'accidents, de maladie, de retraite pour les invalides, construction d'un hôpital). Il s'occupa de même de la culture du coton en Algérie et au Sénégal. Il mourut en 1892.



 

HESS Béatrice (1961-?)

Sportive

dite la "torpille française", Originaire de Ribeauvillé, la plus titrée des sportives françaises est née le 10 novembre 1961 à Colmar. Longtemps négligée par les médias français (à croire qu'un sportif handicapé a moins de mérite qu'un sportif valide !), Béatrcie Hess est la nageuse la plus titrée de l'histoire et la sportive française à compter le plus de titres olympiques et mondiaux, toutes catégories confondues. Pour les seuls jeux paralympiques son palmarès est impressionnant : 20 médailles d'or, 5 d'argent et une de bronze !

Son palmarès est éloquant !

  • 1982 - Championnats internationaux de Stocke-Mandeville - 1 médaille d'or : 200 m 4 nages - 2 médaille d'argent : 400 m libre, 50 m papillon- 2 médaille de bronze : 100 m libre, 100 m dos
  • 1984 - Jeux paralympiques de New York - 4 médailles d'or : 25 m, 50 m, 100 m libre, 25 m dos
  • 1985 - Championnat d'Europe à Vienne - 3 médailles d'or - 1 médaille d'argent en relais
  • 1988 - Jeux paralympiques de Séoul - 1 médaille d'or : 25 m dos - 1 médaille d'argent : 50 m libre - 1 médaille de bronze : relais 4 x 50 m 4 nages
  • 1995 - Championnats d'Europe à Perpignan - 3 médailles d'or avec record du monde : 50 m, 100 m, 200 m libre - 2 médailles d'or : relais libre, 4 nages - 2 médailles d'argent : 50 m dos, 50 m papillon - 1 médaille de bronze : 200 m 4 nages
  • 1996 - Jeux paralympiques d'Atlanta - 5 médailles d'or avec record du monde : 50 m papillon, 50 m dos, 100 m libre, 200 m libre, 200 m 4 nages - 1 médaille d'or avec record paralympique : 50 m libre - 1 médaille d'argent : relais 4 x 50 m libre
  • 1997 - Championnats d'Europe à Badajoz - 5 médailles d'or avec records du monde : 50 m papillon, 50 m dos, 50 m libre, 200 m libre, 200 m 4 nages. - 3 médailles d'or : 100 m libre, relais 4 x 50 m libre, relais 4 x 50 m 4 nages
  • 1998 - Championnats du monde à Christchurch - 1 médaille d'or avec record du monde : 50 m libre - 5 médailles d'or : 200 m 4 nages, 100 m libre, 50 m dos, 200 m libre, relais 4 x 50 m 4 nages - 2 médailles de bronze : 50 m papillon, relais 4 x 50 m libre
  • 1999 - Championnats d'Europe à Braunschweigh - 7 médailles d'or : 200 m 4 nages, 50 m dos, 200 m libre, 100 m libre, 50 m libre, relais 4 x 50 m libre, relais 4 x 50 m 4 nages - 1 médaille d'argent : 50 m papillon
  • 2000 - Jeux paralympiques à Sydney - 7 médailles d'or avec record du monde : 50 m papillon, 50 m dos, 50 m libre, 100 m libre, 200 m libre, 200 m 4 nages, relais 4 nages - 4ème place au 100 m brasse avec record du monde
  • 2002 : Championnats du monde à Mare Del Plata - 1 médaille d'or : 200m libre - 1 médaille d'argent : 50m dos - 1 médaille de bronze : 100m libre
  • 2004 - Jeux paralympiques à Athènes - 2 médailles d'or : 200 m libre, au 100 m brasse - 3 médailles d'argent : 50 m dos, 50 m libre et 100 m libre



 

de HESSE-DARMSTADT Caroline

 

(1721-1774)

Princesse

La princesse Caroline­ Henriette-Christiane de PALATINAT-DEUX-PONTS-BIRKENFELD

, née à Strasbourg en 1721, appelée par Goethe « la grande landgrave ». En 1741, elle épousa le prince Louis IX de Hesse-Darmstadt et résida souvent à Bouxwiller. Femme très spirituelle, elle entretenait des relations avec les esprits les plus éminents d'alors, français et allemands, avec lesquels elle échangeait une active correspondance. Les princes construisi­rent à Strasbourg le beau palais, place Broglie (aujourd'hui hôtel de ville). La princesse Caroline mourut en 1774.



 

HEYBERGER Jacques (1831-1892)

Auteur compositeur

né à Hattstatt en 1831, élève au Conservatoire de Paris en 1847, déploya de brillantes qualités musicales. D'abord organiste à Mulhouse et directeur d'orchestre, il écrivit la musique pour un Fierowe im e Sundgauer Wirtshus d'Aug. Stoeber (1868) qui eut un très grand succès. En 1872, il devint professeur au Conservatoire de Paris, dirigea les choeurs de l'Opéra comique, puis du Théâtre lyrique. Il s'occupa du chant choral, composa plusieurs messes et de nombreuses pièces de musique. Il resta très populaire en Alsace. Sa mort intervient en 1892.



HIMLY Louis-Auguste (1823-1906)

Professeur de lettres et historien

né à Strasbourg en 1823. Il fit ses études à Strasbourg, séjourna à Berlin (1842-1843), vint à Paris en 1843 et y approfondit ses études. Nommé professeur à la Faculté des lettres de Paris, il enseigna à la Sorbonne, spécialement la géographie, et se distingua par son érudition. Dès 1881, il devint Doyen de la Faculté des lettres, en 1884 membre de l'Académie des sciences morales et politiques, puis membre de l'Institut, publia des études substantielles dans de nombreuses revues, dans la Revue de Géographie particulièrement, marquant l'influence de la géographie sur l'histoire et de l'histoire sur la géographie. Son oeuvre capitale fut, à partir de 1894, L'Histoire de la formation territoriale des Etats de l'Europe centrale. Il mourut en 1906



Photo de Claude HEYM

 

Notre devise:

 

Conserver le passé,

dans le présent,

pour pouvoir le transmettre

au futur

 

 

Pour nous trouver

 

 

Association

Le Vieil Erstein

Un rund um's Kanton

 

Adresse

1, Place de l'

Hôtel de Ville

67150 - Erstein

 

06 86 56 40 68

 

 

Association

pour la préservation

et la conservation

du patrimoine culturel

et traditionnel

d' Erstein

 

.

Devenir membre

Vous souhaitez

devenir membre ?

C'est très simple : utilisez

notre formulaire de contact

pour obtenir davantage

d'informations. 

Nous serions ravis de pouvoir

vous souhaiter très bientôt

la bienvenue dans notre

association.

Nous vous attendons

avec impatience !

 

 

Ce site a été créé le

1er novembre 2012

par son webmestre

et propriétaire

Jean Louis Eschbach

 

Communiqués

 

 

ooOoo

 

 

L'Assemblée générale ordinaire de l'exercice 2016 aura lieu le

17 Mars 2017

à 20hoo

à la Salle Hanfroest

(près du stade)

 

 

 

ooOoo

 

 

Participation aux

Journées Européennes du Patrimoine

les 16 et 17 Septembre 2017

à Erstein

 

 

ooOoo

 

 

 

L'association a le plaisir de vous révéler qu'au courant de l'année 2017 elle va éditer un livre qui fait suite et finalise notre exposition "Mémoires du mondre agricole  d'Erstein" de 2014.

 

Nous vous tiendrons au courant de l'évolution de ce projet et de la probable souscription qui va être annoncée et lancée lors de  notre AG.

 

La date de parution est prévue pour les journées du patrimoine

 

 

 

ooOoo

 

 

Un projet d'exposition à l'Etapenstall est à l'étude pour la saison 2018-2019 . Le thème serait en relation avec la conception de la maison à colombage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            Déjà

          visiteurs

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Le Vieil Erstein - Ersteiner Flecken